20 novembre 2010

La promesse d'une nouvelle ère

Photo #1 : lundi 15 novembre 2010. Photo de la vedette du jour : un manchot à jugulaire a décidé de venir voir si l'herbe était plus verte ici...

mardi 16 novembre, 07h10.

 Mardi 16, ou la promesse d'une nouvelle ère. Peut-être vous souvenez-vous de la scène finale de Matrix. Ce matin ressemble furieusement -- sans doute pas dans le paysage gris-bleu qui nous entoure mais dans mon esprit -- à cette atmosphère de renouveau, de lumière sur le point de briller dans notre ciel, si nuageux dernièrement.


Après le faux-départ tragique du 28 octobre, il semble bien que rien ne pourra maintenant empêcher le début réel de la campagne d'été, marqué par l'arrivée d'un avion à midi aujourd'hui, avion en provenance de la base Italienne de Terra Nova Bay et apportant 17 personnes. 17 nouvelles trombines dont Françoise (la remplaçante de Marion), la première hivernante de la 61.

Je me suis levé à 03h45 pour faire l'assistance météo de ce vol. Cela m'a donné l'occasion de penser -- au calme -- à ces derniers jours d'hivernage, pleins de tensions et d'attentes. Après des mois d'une sorte d'hibernation et de retenue, les choses se décantent, les émotions et les passions s'expriment pleinement. Hier soir, Nico nous a fait visionner en avant-première un film d'une trentaine de minutes retraçant son hivernage, et en quelque sorte celui de chacun. Je me suis surpris de ressentir un pincement au cœur en revoyant les lumières hivernales si extraordinaires sur la banquise, les bergs vus lors de nos longues sorties, les nouveaux-nés empereurs. Et puis surtout peut-être, la première scène : le décollage de l'avion à Roissy. Ça m'a directement projeté il y a quasiment un an. Tout neuf, plein d'un immense élan et rempli de la conviction que cet hivernage serait une découverte fondatrice, d'une certaine manière le révélateur de ce que je souhaite vraiment, un "rééquilibrage sur mon véritable centre". A moins de cinq heures de sa fin officielle, je dois bien avouer que j'ai largement sous-estimé l'impact d'un hivernage sur de jeunes gens comme moi. J'ai l'impression d'avoir mûri de plusieurs années et mon esprit est comme libéré de beaucoup de barrières qui me semblaient infranchissables. La vie se montre désormais plastique, plus malléable, encore plus complexe et mystérieuse. Je suis désormais plein d'énergie et de volonté pour découvrir, explorer, embrasser la nouveauté qui se présente à moi et que je provoquerai. Plus que jamais sans doute je me sens plein de reconnaissance pour le simple fait d'être en vie et de pouvoir disposer pleinement de celle-ci, de pouvoir dessiner mon avenir, rêver à tous les possibles.

Posté par unefenetreouvert à 01:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur La promesse d'une nouvelle ère

    Bonjour !

    Tu vois JB, de tous les posts que tu as écrit depuis ton départ, celui-là est le plus fort !

    ... je suis heureuse pour toi.

    bisous
    Coco

    Posté par Corynn, 23 novembre 2010 à 12:49
Poster un commentaire